4 astuces pour une détox digitale au quotidien

ordinateur pour illustrer la détox digitale

Détox digitale, minimalisme digital… En ce moment on en entend beaucoup parler dans la « blogosphère spécial développement personnel ».

Le concept est simple : réduire son temps devant les écrans pour être plus heureux.

Dans cet article je vous donne 4 astuces ultra efficaces pour que vous vous sentiez moins stressé et moins dépendant de votre téléphone au quotidien.

C’est parti !

1. Désencombrer son téléphone

Alors celui-là c’est vraiment le top du top du top conseil que je peux donner pour débuter votre détox digitale. Etant plutôt (très) ordonnée de nature, je n’ai jamais eu un téléphone en bordel complet. Certes. Je ne suis pas du tout une gameuse, donc je n’ai jamais eu une multitude de jeux sur mon téléphone. Certes.

Par contre, j’accumulais plein plein pleeein d’applications pour la photo, vidéo, le sport, l’actualité, l’horoscope, la livraison de nourriture, le shopping, etc.

Après avoir vu la vidéo de Matt d’Avella sur sa manière d’organiser son téléphone (cliquez ici pour la voir), j’ai voulu tenter l’expérience et m’organiser encore plus.

Voilà comment je m’y suis prise :

ETAPE 1

D’abord, j’ai trié mes applications par catégorie : celles qui concernent les messages, les réseaux sociaux, le sport/bien-être, l’argent… Le plus simple, c’est de créer une page pour chaque catégorie pour ne pas tout mélanger (surtout si vous avez beaucoup d’applications).

ETAPE 2

Ensuite, j’ai reconsidéré l’utilité/utilisation de chaque application. Était-ce une application téléchargée par curiosité et jamais utilisée ? Une application pas utilisée depuis longtemps ? Une application qui me déconcentre beaucoup ? Bref, j’ai fait attention de bien désactiver mon compte avant de supprimer l’application et pouf, ça dégage !

J’ai dû supprimer une vingtaine d’applications dont Facebook. Je peux vous dire que ça fait un bien fou de ne plus les avoir sur son téléphone. Je ne vais sur Facebook que lorsque j’ouvre mon ordinateur personnel et c’est amplement suffisant !

A l’origine, j’avais également supprimé Messenger. J’ai vite remarqué qu’il était compliqué de s’en passer puisque mes amis et moi communiquons constamment dessus. Surtout, c’est via Messenger que les personnes avec qui je gère des projets (comme ce blog avec Sophie ou un autre projet débuté cette année dans mon master) communiquent.

Pas facile Impossible de travailler sans communiquer, je me suis résignée à réinstaller cette appli !

ETAPE 3

Enfin, j’ai fait en sorte de faire de l’espace (visuellement parlant) sur mon téléphone :

En première page

Je ne garde que les applications primordiales : agenda, banque, mail, message, photos, horloge, to-do list, paramètres ;

En deuxième page

J’ai organisé les applications en quatre catégories :

Santé : qui comprend mes applications de sport, mon application pour arrêter de fumer, une appli de yoga et mon appli pour noter mon cycle menstruel.

Spiritualité : qui comprend mes applications de méditation, de gratitude, de développement personnel et une application qui m’aide à m’endormir (Tide, je vous la recommande, la version gratuite est suffisante pour moi).

Transports : qui comprend toutes les applications qui m’aident dans mes déplacements (ratp, maps, citymapper, ratp, uber…)

Autres : qui comprend tout le reste hors réseaux sociaux. Dedans donc j’inclus les applications du téléphone que je ne peux pas supprimer et qui polluent mon champ visuel (et donc me déconcentrent même si je ne les utilise pas), la calculatrice, le navigateur de recherche (je vous explique pourquoi juste après), l’application yuka, lydia et les applications d’actualité.

En troisième et dernière page

Les réseaux sociaux (instagram, messenger, pinterest, mapster) et applications afférentes (lightroom, snapseed, unfold, mojo, canva, preview, etc.).

Pourquoi ne pas avoir Messenger et Instagram, que j’utilise tous les jours, en première page ? Pourquoi ne pas garder mon moteur de recherche à disposition ?

Tout simplement pour m’éviter de les utiliser par dépit ! On le vit tous, ce moment où tu sors d’Instagram après une heure de scrollage interminable et où on retourne quasiment instantanément, presque par réflex, sur l’application. Comme si notre cerveau avait besoin de ça encore et encore et qu’on ne pouvait rien faire d’autre tant qu’on n’avait pas continué de scroller le fil d’actualité quelques minutes/heures ?

Comme il m’est difficile de décrocher de mon téléphone quand je suis dessus, j’évite à mon cerveau de trouver une raison d’y rester scotchée !

S’il ne voit pas les applications qui l’attirent, il n’ira va pas d’instinct.

Pour que ça marche encore mieux, utilisez l’astuce suivante !

2. Couper toutes les notifications

Si le conseil précédent m’a surtout aidée à rester focus, celui-ci m’a aussi permis de me sentir beaucoup moins stressée et plus en phase avec « le moment présent ». Encore un bienfait de la détox digitale.

Vous les voyez tous ces chiffres ou ces points rouges, ces alertes incessantes dès que vous recevez un message (le 151e en 15 minutes sur la conversation avec vos meilleurs potes) ? Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais tout ça, c’est stressant et ça vous obstrue l’esprit perpétuellement.

Le fait de recevoir des alertes empêche votre cerveau de se concentrer sur ce que vous êtes en train de faire ou ce que vous devez faire impérativement. Vous êtes alors moins à même de réaliser ces fameux Quick Wins dont Sophie parle dans cet article (si vous ne l’avez pas lu, c’est par ici).

Justement, essayez de penser à un moment où vous êtes vraiment stressé. Quand vous avez un devoir ou un livrable à rendre pour le lendemain et que vous êtes loin d’avoir terminé. Qu’est-ce que vous faites de votre téléphone à ce moment-là ?

Vous le mettez en silencieux, et vous le balancez au fond de la pièce pour terminer dans les temps.

Mais alors maintenant je vous le demande :

Pourquoi attendre le dernier moment pour désengorger votre esprit ? Pourquoi vous mettre dans un état de stress que vous auriez pu éviter ?

Si vous ne trouvez pas de raison valable à ces deux questions, je vous invite à désactiver vos notifications.

J’ai décidé de les désactiver sans interruption, mais si vous trouvez ça trop radical, commencez par le faire au moins durant votre temps de travail !

3. Mode ne pas déranger et mode avion pour une bonne nuit

Le secret pour une concentration/productivité optimale, c’est une bonne nuit de sommeil. Là je n’invente rien et cette partie va sûrement vous paraitre d’une banalité ridicule, mais c’est vrai.

Le sommeil c’est la clé de la productivité. Là encore je vais enfoncer une porte ouverte : les écrans maintiennent notre cerveau éveillé et nous empêchent de bien dormir. En plus, vous n’êtes pas sans savoir que les ondes émises par votre téléphone sont nocives pour la santé.

Qu’est-ce qu’on en conclut, mon cher Watson ? Qu’il faut éviter les écrans avant de dormir. Rien de mieux qu’une bonne détox digitale pour nous y aider.

Mettre en pratique le conseil précédent prend alors tout leur sens. Sans notification, ou en tout cas avec un minimum de notifications, il est beaucoup plus facile de se déconnecter de son téléphone.

Ce que je fais en plus c’est que je programme tous les jours le mode « ne pas déranger » pour qu’il se lance à 22h30. Ainsi, le peu de notifications que j’ai laissées (sms et appels) seront alors coupées, me permettant de me concentrer uniquement sur ma lecture du moment ou le film que je regarde avec ma famille. Une fois au lit, je programme mon réveil pour le lendemain et je mets mon téléphone en mode avion pour éviter les ondes durant la nuit !

4. Ranger tous les écrans dans sa chambre

Au-delà du téléphone, il y a aussi tous les autres écrans qui nous entourent (ordinateur, tablette, télévision…).

Certains ont la possibilité de ne pas mettre leur ordinateur dans leur chambre. Vivant chez mes parents, ma chambre est le seul endroit où je dispose de mes outils de travail (dont mon ordi et mon iPad). Par contre, ce que je fais absolument tous les soirs, c’est éteindre, fermer et ranger mon ordinateur pro, mon ordinateur perso et mon iPad.

Et oui je dis bien ranger. Je ne les laisse pas sur mon bureau, même éteints. Déjà ça me permet d’avoir un espace de travail toujours vide, et donc propice à la concentration et au « et si je m’asseyais à mon bureau pour travailler ? ». Quand j’ai trop de choses sur mon bureau, ça me refroidit direct.

Depuis que j’ai pris cette nouvelle habitude, je suis beaucoup plus productive et ça se ressent au niveau de mes résultats.

J’adore ce moment le matin où je me prépare psychologiquement à travailler. En étant en télétravail, j’ai l’opportunité de prendre mon temps le matin, et ça fait vraiment toute la différence. Le moment où je m’installe, où je bois ma tasse de café en attendant que l’ordinateur s’allume… c’est bête mais ça me met dans des conditions idéales pour passer une bonne journée.

Alors, prêt pour débuter votre détox digitale ?

Camille

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.